Philippines đŸ‡”đŸ‡­ 3 – Pamilacan

C’est une petite Ăźle qui se trouve en face de Baclayon, et oĂč vivent prĂšs de 1500 personnes. 

Historiquement, c’était des pĂȘcheurs et surtout des chasseurs de baleines, dauphins, raies, requins. Maintenant, ils vivent plutĂŽt du tourisme, pour des tours d’observation des dauphines et baleines. Ils continuent Ă  pĂȘcher de façon subsidiaire. 

On part donc de trĂšs bonne heure en espĂ©rant voir des dauphins, le lever de soleil est magnifique. Le quai est tout pourri et super pĂšte-figure, on embarque sur un petit bateau qui ne paie pas du tout de mine (c’est peu de le dire !!) avec deux locaux. 

On a failli perdre nos tympans durant la traversĂ©e dans cet engin au moteur pĂ©taradant, qui menace de sombrer a tout moment, le tout sans mĂȘme voir un seul dauphin. Chienne de vie. Du coup, on est bien content d’enfin dĂ©barquer, mĂȘme si on aura sĂ»rement des acouphĂšnes pour les prochaines vingts annĂ©es. 

Un vieux fort espagnol nous accueille, surplombant une magnifique plage de sable blanc. Les dĂ©cors est superbe, nous croisons tout au plus une dizaine d’autre touristes (ce qui est assez rare par ici !) dont des plongeurs qui passent quelques jours pour dĂ©couvrir les spots des alentours. 

La journĂ©e a Ă©tĂ© super, avec une marche qui nous fera traverser l’üle de part en part (En plein cagnard et en cramant littĂ©ralement par contre !! Une vraie fournaise sans coins ombragĂ©s !!). Les maisons sont trĂšs typiques et photogĂ©niques, des coqs magnifiques sont posĂ©s sur des branches tous les cinq mĂštres (accrochĂ©s, car le sport national ici est, je le dĂ©plore, le combat de coq !! Ça me dĂ©sespĂšre.), des cochons, des enfants qui jouent au basket, des petits bateaux de pĂȘche dans des dĂ©cors idylliques, … 

Tout est propice au calme et Ă  la contemplation, c’est une journĂ©e trĂšs calme et sympathique aprĂšs des jours de plongĂ©e et visites plus intensifs. On se fait des petits plaisirs avec massages et bon poisson frais au barbecue !!

L’üle vaut bien le dĂ©tours, en dĂ©finitive, mĂȘme s’il n’y a pas des tonnes de choses Ă  en raconter !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :