Philippines 🇵🇭 – Panglao et ses plongĂ©es

La dernière étape de ce petit voyage Asiatique est donc aux Philippines,
Il me faudra une escale Ă  Singapour, et donc 2 vols tranquilles avec Singapore airline (aucun souci, et beaux uniformes pour les hĂ´tesses :p !), afin de rejoindre l’aĂ©roport de Manille…… Et surtout maman et Alain que je retrouve lĂ -bas !!!!

Nos retrouvailles sont tout Ă  fait Ă©mouvantes : il fait super chaud, l’aĂ©roport est bordĂ©lique Ă  souhait, on ne se retrouve pas (alors qu’ils sont arrivĂ©s 1h30 avant moi), il n’y a pas la wifi, les gens Ă  qui je demande de l’aide me regardent comme une voleuse de tĂ©lĂ©phone, je suis fatiguĂ©e et persuadĂ©e que je vais mourir seule sans plus jamais revoir ma famille. 
(Bon, ok, pas Ă  ce point lĂ , mais c’Ă©tait vraiment chiant hein !!). On a donc mis 1h pour arriver Ă  se contacter et comprendre que nous Ă©tions pas du mĂŞme cĂ´tĂ© de la douane. Maman s’est dit que comme ça avait Ă©tĂ© beaucoup trop simple, c’Ă©tait une charmante idĂ©e de laisser son sac Ă  main Ă  cĂ´tĂ© des tapis Ă  valises. 
Ensuite, on a eu droit au chauffeur de notre chambre d’hĂ´tel qui met 3 plombes Ă  venir, en tirant la gueule, et en tendant la main « TIP. » (pourboire). Ça commence bien…….

L’hĂ´tel est très sommaire (Alicia appartments, pas cher, et pas loin de l’aĂ©roport, donc on ne peut pas ĂŞtre trop exigents), en plus d’ĂŞtre super bruyant. Pas grave, on a que 3h de sommeil avant de retourner Ă  l’aĂ©roport de toutes façons…
On se retrouve donc après une nuit toute pourrie, avec des mĂ©ga cernes, beaucoup trop d’affaires dans nos valises pour tout trimballer (heureusement on pourra en laisser dans l’hĂ´tel pour le retour), mais on est au moins ensemble et super contents de se retrouver aux Philippines pour deux semaines de plongĂ©es et de soleil en plein hiver !!!

Les Philippines

Un petit rappel sur les Philippines, tout de mĂŞme !! C’est un archipel qui compte 7641 Ă®les, dont Ă  peine deux milliers sont habitĂ©s. Il est sous un rĂ©gime de rĂ©publique, avec un gouvernement relativement autoritaire.

Son histoire coloniale est espagnole, ils sont indĂ©pendants depuis 1898. Cependant, comme toujours, les espagnols ont fait un travail d’Ă©vangĂ©lisation irrĂ©prochable, et les Ă©glises sont lĂ©gion. Il s’agit de l’Ă©tat asiatique avec la plus forte proportion de catholiques ! Les noms des villes tout comme les intonations des langues locales sont très marquĂ©s par cette vieille prĂ©sence espagnole. Les États Unis, qui ont soutenu les Philippines dans leur dĂ©colonisation, les ont ensuite rachetĂ©es 20 millions aux espagnols… Et les voilĂ  en 1898 sous le joug de nouveaux « maĂ®tres » !! C’est le pays asiatique le plus occidentalisĂ©, et les AmĂ©ricains ont eu Ă  coeur de dĂ©hispaniser la population : il y a une triple culture surprenante, j’ai beaucoup aimĂ© ce mĂ©lange improbable.

On notera que nous n’avons eu AUCUNE difficultĂ© Ă  communiquer, tant l’anglais des habitants est irrĂ©prochable ! En bref, ils sont (Ă  peu près) indĂ©pendants depuis 1935, totalement après l’occupation japonaise durant la 2nde GM.


En Ă©conomie, c’est un pays très dĂ©veloppĂ© comparĂ© Ă  ses voisins. La politique et l’Ă©conomie sont dirigĂ©es par des dynasties familiales qui ont la main-mise sur le pouvoir. Les Ă®les du Sud sont en proie Ă  de nombreux attentats, les communautĂ©s musulmanes et catholiques ne vivant pas en harmonie (surprenant !). Le prĂ©sident mène une lutte acharnĂ©e contre la drogue, a très rĂ©gulièrement des propos polĂ©miques (banalise le viol et traite des prĂ©sidents d’autres États de « fils de pu** » en confĂ©rence de presse), se prĂ©sente lui-mĂŞme comme un dictateur, … Les opposants sont traquĂ©s, les peines de prison sont de manière gĂ©nĂ©rale très sĂ©vères pour quel crime qu’il soit. Bref, c’est pas la joie du cĂ´tĂ© politique ! (Il a cependant mis en place une couverture maladie gĂ©nĂ©ralisĂ©e, et rendu l’Ă©ducation gratuite…).


D’un point de vue gĂ©ologique/mĂ©tĂ©o, c’est un archipel volcanique, avec toujours une douzaine de volcans actifs et de nombreux tremblements de terre; montagneux et couvert de forĂŞt tropicale, donc… On dit merci Ă  la dĂ©forestation et au nutella pourtant, il ne reste plus que 10% de forĂŞt Ă  ce jour. Ce pays aux habitations plus que prĂ©caire se fait rĂ©gulièrement visiter par des (super)typhons aux consĂ©quences dramatiques. En 2013, le pays a Ă©tĂ© touchĂ© par un tremblement de terre très destructeur (Ă€ Bohol, 300 morts  et de nombreuses destructions), puis par un super typhon (le cyclone le plus violent jamais recensĂ© et suivi, avec des vents de 315km/h lorsqu’il a touchĂ© les Philippines, occasionnant probablement plus de 5.000 morts).Bohol en porte encore des stigmates, et surtout de nombreux habitants nous en parleront avec un grand traumatisme et des angoisses toujours prĂ©sentes pour ces populations sujettes Ă  tant d’alĂ©as climatiques ! 


Le climat est tropical-humide. Nous y sommes en FĂ©vrier, sur la fin de la saison froide, avec des tempĂ©ratures tout Ă  fait acceptables, une humiditĂ© moins catastrophique qu’Ă  l’automne. C’Ă©tait vraiment une belle pĂ©riode pour partir et nous n’avons pas souffert d’une mĂ©tĂ©o trop chaude ou humide. 


Nous avons donc, après beaucoup d’hĂ©sitations, choisi de plonger dans les Visayas, un archipel au sein de l’archipel des Philippines (Il y a tellement de spots de plongĂ©e rĂ©putĂ©s tous plus beaux les uns que les autres !!). Ă‡a n’a pas Ă©tĂ© facile de choisir, on s’est basĂ© sur de nombreux sites et conseils, en fonction de la pĂ©riode de l’annĂ©e, et de ce que nous prĂ©fĂ©rions voir (certains spots sont plus basĂ©s sur les Ă©paves, les gros, …). Une chose est certaine, nous n’avons pas regrettĂ© notre choix ! L’Ă®le de Bohol offre un très bon compromis pour faire de la plongĂ©e ET de la visite terrestre. 


Bref, revenons-en au voyage itself !! Après 2 pauvres heures de sommeil, on retourne donc Ă  l’aĂ©roport, pour un vol domestique qui va nous amener sur l’Ă®le de Panglao. Il n’a que 2h de retard, il semblerait que la ponctualitĂ© ne soit pas une qualitĂ© ici, et que nous soyons donc chanceux dans notre malheur. On survole plein de petites Ă®les entourĂ©es d’eau turquoise il paraĂ®t, moi je dors la bouche ouverte la face Ă©crasĂ©e contre le hublot. 
C’est parti pour le sĂ©jour plongĂ©e !!! 


Notre hĂ´tel (Seapearl of Alona) est super, familial (6 chambres autours d’une piscine), une ambiance extra avec des jeunes employĂ©es toutes jolies et dĂ©bordante d’Ă©nergie et de sourire (et qui cherchent des français pour se marier !). Petits dĂ©jeuner nickel, calme, navette pour aller Ă  deux pas de la plage et de notre club de plongĂ©e. Je conseille vivement l’Ă©tablissement =) !! 

Le club de plongĂ©e est gĂ©nial aussi, c’est le « seaquest dive center« . Il y a un moniteur francophone, tandis que les autres sont anglophones. C’est un moniteur philippin qui va nous encadrer durant nos 10 plongĂ©es, Harold. Nickel niveau sĂ©curitĂ©, très sympa, de bon conseil pour les choix de plongĂ©es, et il nous a bien sĂ»r montrĂ© des tas de belles choses !!!

Panglao a permis de faire des plongĂ©es très diversifiĂ©es, mention spĂ©ciale pour le site de « Balicasag », un sanctuaire marin pour lequel il faut impĂ©rativement rĂ©server (il y a de quotas journaliers pour prĂ©server faune et corail, mais on remarque sans peine Ă  quel point le site est surexploitĂ© : mĂŞme avec ces quotas, les bateaux de plongĂ©es mouillent les un Ă  cĂ´tĂ© des autres, et on voit de nombreux dĂ©butants qui y sont balancĂ©s en plongĂ©e sans notion prĂ©alable, qui doivent s’en donner Ă  coeur joie Ă  grand coup de palmes dans le corail… Bref…). On a adorĂ© les bancs de jackfish Ă©normes, des centaines (ou plus ?!) de poissons qui te tourbillonent autours et t’incorporent dans leur bande de copains !!! Les tortues par dizaines Ă©galement, les massifs coralliens sont très beaux et colorĂ©s, ça faisait longtemps que je ne m’Ă©tais pas fait autant plaisir en plongĂ©e =) !!


Pour la plongĂ©e, il y a un gros souci d’afflux touristique incontrĂ´lĂ©, de clubs peu scrupuleux, de normes de sĂ©curitĂ© alĂ©atoires, et de pratiques Ă  bannir (aller plonger avec des requins baleines nourris Ă  cet effet, qui ne migrent donc plus, dont la reproduction est quasiment devenue inexistante, qui dĂ©veloppent des tas de maladie; Tout ça pour se faire câliner et prendre en photo Ă  10cm de leur face par des hordes de touristes avec leur beau gilet de sauvetage, qui n’ont jamais appris Ă  nager.) Bref, c’est Ă  gerber, mais c’est un commerce très lucratif, donc… Profit avant tout !!   (En dessous, l’image explique pourquoi cette pratique est dĂ©lĂ©tère : les requins baleine n’ont pas tous les nutriments nĂ©cessaires, ils ne sont pas censĂ©s rester si longtemps en surface, ils sont censĂ©s migrer pour leur cycle de reproduction, ils se blessent en s’approchant des bateaux, ce sont des espèces protĂ©gĂ©es)

Sinon, on aura fait une plongĂ©e de nuit magnifique (avec des bestioles qui clignotent, des murs de coraux superbes, des petits poulpes, …), une Ă©pave Ă  38m qui abritait des poissons trop beaux, bref…Les adeptes de plongĂ©e le savent : impossible de dĂ©crire ce plaisir, ĂŞtre sous l’eau, dans le calme, en osmose avec l’environnement et… S’en prendre plein la vue, Ă  ne plus savoir de quel cĂ´tĂ© regarder !! Comment faire comprendre cela ? 

Pour la ville en elle-mĂŞme, c’est un gros tas d’hĂ´tels, et Ă  part des hĂ´tels il y a aussi… Des hĂ´tels en construction. Et des restaurants, et des magasins pour les touristes. Le restaurant du club de plongĂ©e Ă©tait nickel, les autres c’Ă©tait un peu de l’attrape-couillon. Bon, c’est quand mĂŞme pratique d’ĂŞtre sur place pour plonger, mais pour visiter le reste de l’Ă®le, nous sommes bien contents d’avoir dĂ©cidĂ© d’aller dormir ailleurs, dans un petit village qui n’Ă©tait pas touristique, Ă  la rencontre de gens qui vivent sur place. 

Une rĂ©flexion au sujet de « Philippines 🇵🇭 – Panglao et ses plongĂ©es »

Répondre à vero Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s