Vietnam – Hué

Retour à Hanoï, direction la gare pour un train de nuit qui me mènera à Hué, dans le centre du pays.

 Nous approchons de la semaine de la fête du TÊT, le nouvel an Vietnamien. C’est la fête la plus importante de l’année, avec au programme décorations à gogo, débauche de fleurs colorées, pétards, … Elle est entourée de nombreuses croyances (le premier visiteur de l’année apportera chance ou malchance sur la famille; Le dragon doré vient chasser les derniers mauvais esprits qui hantent les lieux, …). 

Par conséquent, les familles se déplacent énormément, et les transports commencent déjà à être bondés. J’ai donc une réservation dans un train couchette, en classe « économique » : il y a 6 couchettes dans la cabine, nous ne pouvons pas tenir assis, et il n’y a pas d’espace sous la couchette pour ranger les valises. Je me mets donc en boule sur ma couchette, avec la valise qui prend la moitié de l’espace, mais que je ne me résouds pas à laisser à l’extérieur, voleur étant un métier international. C’est inconfortable, il faut l’admettre, les voisins écoutent la musique en haut-parleur sur leur téléphone, allument et éteignent la lumière, parlent super fort. Mais ça a un côté super sympa aussi, je suis la seule touriste du wagon, je teste toutes les nourritures qui passent (des crieurs vendent un tas de cochonneries à 20 cts pièce, dont épi de maïs chaud, oeuf dur, brochette de viande non identifiée, gâteau qui collent, …) sous l’oeil moqueur des voisins. Mon système digestif n’a émis aucune objection à ces saveurs inconnues, et mon portefeuille encore moins. Le trajet dure 13h.

 À mon arrivée, mon guide (Michel, selon son prénom de baptême catholique) m’attend tout sourire. Je me sens tout de suite à l’aise, le contact passe super bien avec lui; Et je sens d’ores-et-déjà qu’il est à l’écoute de mes attentes. Qui plus est, il a de solides connaissances historiques et n’hésitera pas à me parler de la réalité de la vie quotidienne. Très belle surprise donc, pour ces 6 derniers jours dans le centre du pays. Si j’avais été mitigée lors de mon séjour dans le nord, le centre a très largement répondu à mes attentes. Vous pouvez donc contacter Michel pour toutes vos visites dans le centre, il est francophone et génial : michelphuong78@gmail.com

 J’ai choisi la ville de Hué pour le côté historique, puisqu’elle a été la dernière capitale impériale, de 1802 à 1945. Elle est classée patrimoine mondial de l’Unesco. 

On commence tranquillement la visite par une croisière sur la rivière des parfums, dont les rives sont constellées de dizaines de bâteau en forme de dragon. Au plein de la saison touristique, cette balade fait partie des attractions très prisées. Je suis chanceuse, il n’y a pas grand monde à cette époque. Le pauvre Michel me prend tout de suite pour une grosse reloud, vu que je me commence à grogner sur cette petite balade en bateau, où l’on me propose évidemment des achats à bord du bateau (sans insistance, mais j’ai peur de revivre mon circuit du parfait touriste de Hanoï). 

Le bateau s’arrête devant la superbe pagode de la dame céleste, très photogénique, qui date de 1601. Elle a été construite par un seigneur Nguyen, suite à une prophétie (celui qui bâtirait une pagode sur cette colline fonderait une grande dynastie). La tour date elle de 1844. 

Nous nous dirigeons ensuite vers la cité impériale.

C’est un ensemble d’édifices d’une énorme beauté, dont une grande partie a malheureusement été détruite au cours des différentes guerres. De gros travaux de reconstruction à l’identique et de rénovation sont en cours, c’est vraiment une belle visite à faire.

Nous sommes relativement tranquilles au niveau du monde présent sur les lieux. La citadelle royale est entourée de douves sur un périmètre énorme, et est ouverte par dix portes fortifiées. Pour chaque entrée, tout était très protocolé : L’empereur, la famille royale, les mandarins de haut rang, … Chacun avait son entrée, ses autorisations pour certains bâtiments. 

Après avoir passé la porte du midi, nous tombons face au très beau palais de l’harmonie suprême, palais du trône où avaient lieu l’avènement des rois, l’accueil des ambassadeurs, … Il a été endommagé par les bombardements américains, mais aussi par les typhons. Il est en cours de rénovation. 

Le temple du culte des rois Nguyen est un temple destiné au culte des ancêtres de la dynastie, il a été épargné par les différentes guerres. À l’intérieur, nous avons les autels des empereurs de la grande dynastie des Nguyen et leurs épouses. Il en contenait à l’origine 7, puisque les empereurs s’étant révoltés et ayant été exilés par l’administration française en avaient été interdits. 3 empereurs ont donc vu leur autel ajouté en 1958. Devant se trouvent 9 urnes dynastique en bronze, énormes. Elles symbolisent le pouvoir et la stabilité de la dynastie, en plus de leur vocation religieuse. 

Au sein de la cité interdite se trouve la cité pourpre, lieu de résidence de l’empereur et sa famille; Qui était accessible uniquement aux serviteurs et aux proches. Ormis la bibliothèque royale, le reste des édifices a été très endommagé par les guerres. (Merci les ricains !).

La bibliothèque royale de 1887 est impeccablement conservée, entouré de jolie végétation et petit étang, on imagine parfaitement le calme pour y bouquiner (je ferais construire ça chez moi un jour !). Il ne reste donc malheureusement pas grand chose des autres palais qui s’y trouvaient, et l’absence d’archives photographique rend impossible une reconstruction. Ils essaient tout de même tant bien que mal de refaire quelques petits bâtiments actuellement. Il y avait autrefois le palais de l’empereur, le gynécée des concubines, le palais de la reine mère, … C’est tout de même un joyau, et les ruines restantes nous laissent imaginer la splendeur passée de ce lieu, dont les jardins sont toujours bien mis en valeur. Très belle visite que j’ai énormément appréciée. 

La ville de Hué possède dans ses alentours 7 mausolées de rois de la dynastie Nguyen, je vais visiter avec Michel celui de Tự Đức (Tu duc pour la suite, ce sera plus simple). Il a régné de 1848 à 1883.Son mausolée, dont il a lui-même dessiné le plan, comporte une dizaine de bâtiments, dans un parc de 12 hectares, et a été terminé  bien avant la mort de l’empereur. Il finira par se faire enterrer à Hué, dans un lieu tenu secret (pour éviter les profanations). Il était mitoyen à sa résidence de campagne.

L’empereur Tu Duc avait plus de 100 épouses et concubines (pas sûre qu’il puisse toutes les avoir honorées !! Pis ça devait en faire, du crêpage de chignon de compétition !!!), mais il était stérile (sûrement à cause de la variole qu’il a eu enfant). On voit en se baladant tranquillement dans ces lieux que c’était un érudit, poête, tant tout est prétexte à la contemplation. Dans la zone du tombeau, il y a une magnifique stèle, la plus grande et lourde du pays, où est gravé l’épitaphe de Tu Duc, écrit par lui-même.

 Au Nord du tombeau se trouve la pagode bouddhiste Tu Hieu, fondée en 1843. Elle a été construite et financée par les eunuques de la cité impériale : n’ayant pas d’enfants, personne ne se pré-occuperait de leur bien-être après la mort sans cela ! Des moines y réalisent donc le culte des ancêtres des eunuques. La pagode est très belle, apaisante, dans une pinède calme. 

J’aurais la chance d’y apercevoir Thích Nhất Hạnh, moine bouddhiste militant pour la paix, dont j’ai lu de nombreux ouvrages (il s’est éxilé en France dans les années 60, a écrit de très nombreux livres, et a fondé un monastère bouddhiste dans le Lot-et-Garonne.). Il a subi un AVC en 2014, et est retourné finir ses jours en 2018 dans cette pagode qui l’a ordonné moine. C’est émouvant et un bel hasard d’avoir pu croiser, de loin, son chemin. 

Très belle visite, si je devais refaire différement mon séjour je resterais deux jours de plus à Hué pour en explorer plus.Le soir, j’ai logé chez l’habitant, dans une très belle résidence de Hué. J’aurais aimé avoir plus de temps pour échanger avec ce couple et ces deux filles (femme francophone, filles anglophones) qui ont été d’un accueil très chaleureux. 

Guide – Michel : michelphuong78@gmail.com

Logement – madame Hà :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s