Vietnam đŸ‡»đŸ‡ł HanoĂŻ city

Par une fausse manip’, j’ai perdu tous les brouillons des articles que j’avais commencĂ©… ça aura l’avantage sĂ»rement de rendre ceux Ă  venir plus concis, mais je risque d’y perdre en prĂ©cision !!!

Ils ont mĂȘme un millenium Falcon chez ANA !!!

C’est un vol avec la compagnie japonaise ANA (All nippon Airways) qui m’a conduite Ă  HanoĂŻ. Les tenues des hĂŽtesses Ă©taient trĂšs mignonnes, de couleurs pastels roses ou bleues, avec un joli tablier Ă  fleurs ! Tout le monde Ă©tait souriant et agrĂ©able, vol ponctuel, repas trĂšs bon. Je l’ai prise Ă©galement sur le Manille-Tokyo et c’est une compagnie que je recommande !

Pis une glace Hagen Das en dessert đŸ˜»

A mon arrivĂ©e, j’ai directement Ă©tĂ© prise en charge Ă  l’aĂ©roport par l’équipe de « Childfund Â», l’organisme associatif qui me permet de parrainer un petit garçon, Long, dans le Nord du pays. J’y reviendrais dans un prochain article.

Je n’ai, durant ce sĂ©jour au Vietnam, eu Ă  gĂ©rer aucune rĂ©servation ni rien du tout : j’ai voyagĂ© avec Vietnam Dragon travel, une petite compagnie de voyage basĂ©e Ă  HanoĂŻ. J’avais trouvĂ© de trĂšs bons retours sur internet concernant cette compagnie, qui rĂ©alise autant des voyages groupĂ©s que du voyage sur mesure.

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, c’était une trĂšs bonne idĂ©e de confier la prĂ©paration de mon voyage Ă  mle Han : c’était un gain de temps, ça m’a permis de toujours ĂȘtre accompagnĂ©e d’un guide francophone ou anglophone et donc de pouvoir vivre pleinement ce voyage, en pouvant questionner les personnes notamment. Le sĂ©jour Ă©tait personnalisĂ©, puisque j’avais Ă©changĂ© avec eux dans de nombreux mails afin d’ĂȘtre au plus prĂšs de ce que je souhaitais. C’est une formule que j’avais dĂ©jĂ  utilisĂ© au Nicaragua, et que j’avais vraiment apprĂ©ciĂ©. En Ă©tant seule avec le guide, cela a aussi permis de rĂ©ajuster les programmes, voir d’en changer totalement.

J’ai donc commencĂ© mon sĂ©jour Ă  HanoĂŻ. Je dois dire que ça n’a pas Ă©tĂ© une grande rĂ©ussite, et j’ai dĂšs le premier jour eu un gros coup de stress : l’agence a t’elle rĂ©ellement compris ma dĂ©marche ? J’ai demandĂ© un sĂ©jour qui sortait des sentiers battus, plus authentique et moins touristique, et me voilĂ  Ă  suivre le parfait programme du brave touriste ! Je me retrouve dans des temples, au milieu de bus de chinois qui grimpent sur les statues centenaires pour faire des selfies, parlent super fort, me bousculent, n’ont aucun respect. Je caricature (ou pas…), mais j’étais vraiment frustrĂ©e. La premiĂšre journĂ©e (catastrophique) passĂ©e, je fais le point avec ma guide, puis avec l’agence, pour ĂȘtre sure que toute la suite du sĂ©jour ne soit pas sur ce ton lĂ . La rĂ©ponse est que ces monuments valent vraiment le dĂ©tours : je spĂ©cifie que je prĂ©fĂšre en faire de moins beaux et emblĂ©matiques, mais que je puisse les savourer pleinement. La suite sera bien mieux, et le fait d’ĂȘtre en saison basse aide Ă©galement.

HanoĂŻ, donc… C’est une ville trĂšs vivante, bruyante, bondĂ©e de monde, les rues envahies d’un concert incessant de scooters klaxonnant. Les trottoirs sont parsemĂ©s de petits vendeurs de nourriture (dĂ©licieuse et pas chĂšre !! MĂȘme pas de tourista avec ça !), les magasins ouverts regorgent de petits trĂ©sors Ă  moindre coĂ»t, je me fais masser durant une heure pour 7€, c’est trĂšs sympa mais… TrĂšs stressant pour circuler, mĂȘme traverser une route Ă  pieds relĂšve de l’exploit ! (Mot d’ordre : survivre. Tu traverses, c’est les mobylettes qui t’évitent.). C’est Ă©galement trĂšs trĂšs polluĂ©, autant d’un point de vue respiratoire, que par cet espĂšce de nuage de smog cracra qui gĂąche la vue.

Je vous mets quelques photos de la premiĂšre journĂ©e, voilĂ  le mausolĂ©e d’Ho Chi Minh et sa rĂ©sidence (« c’est notre pĂ©pĂ© Ă  tous, on l’aime de tout notre cƓur, et c’est un honneur d’aller voir son corps trempĂ© dans du formol de temps en temps ! Â». Bin oui, c’est Ă©vident, qui ne rĂȘve pas d’aller boire un verre avec le cadavre du grand-tonton ? Je suis cynique, mais certaines personnes font soi preuve de beaucoup d’hypocrisie, soient sont sĂ©rieusement bien endoctrinĂ©es Ă  la sauce du parti unique !! Il faut dire qu’ils ont resserrĂ© les lois encadrant internet, la presse, et qu’il ne fait pas bon de se montrer opposant au rĂ©gime communiste lĂ  bas !)

Le musĂ©e ethnologique, inaugurĂ© par Jacques Chirac, prĂ©sente les diffĂ©rentes ethnies du Vietnam. C’est un pays trĂšs riche culturellement, qui compte pas moins de 54 ethnies ! L’ethnie ViĂȘt, originaire du nord du pays, est majoritaire (dans les 80% de la population), mais on trouve aussi beaucoup d’ethnies descendant de khmers, de thaĂŻs, du royaume du Champa, de Hmong, Muong, Tays, …… Ce musĂ©e me tentait Ă©normĂ©ment, mais la foule y est tellement dense qu’il est difficile d’approcher de quoi que ce soit, certains groupes sont terriblement bruyants, bref, on a Ă©courtĂ© la visite car je me sentais l’ñme meurtriere. Une petite partie extĂ©rieure montre les habitats traditionnels, elle est boudĂ©e des groupes et est donc plus agrĂ©able.

J’ai Ă©galement visitĂ© un temple trĂšs connu, la pagode de la montagne de jade. Elle se trouve sur un petit Ăźlot, au milieu du lac HoĂ n KiĂȘm. C’est un temple confuceanotaoĂŻste, Ă©difiĂ© au XV eme siĂšcle. Il est trĂšs beau et photogĂ©nique, mais la foule qu’il attire fait perdre Ă  ce magnifique lieu son cĂŽtĂ© magique. Je pense qu’il faut venir trĂšs tĂŽt le matin pour vraiment l’apprĂ©cier, et admirer la vue sur la Tour de la tortue, sur un autre Ăźlot du lac. Pour la petite histoire, une tortue gĂ©ante vivait dans ce lac jusqu’en 2016. Il parait aussi qu’un empereur du XIVeme siĂšcle a reçu d’un pĂ©cheur une Ă©pĂ©e pĂȘchĂ©e dans ce lac, qui lui a permis de chasser les chinois du pays, et qu’une tortue lui a demandĂ© de la restituer Ă  la fin de la guerre. VoilĂ  voilĂ  !

Le temple de la littĂ©rature est un temple confucĂ©en, le plus grand des mausolĂ©es confucĂ©ens du pays Ă©galement. Il a Ă©tĂ© fondĂ© en 1070, sans rĂ©el but religieux mais plutĂŽt une visĂ©e d’acadĂ©mie oĂč les fils de sang royal, de mandarin ou d’aristocrates venaient Ă©tudier. Ce but acadĂ©mique a persistĂ© jusqu’en 1915. Il a Ă©tĂ© restaurĂ© de nombreuses fois.

En vrac, nous avons Ă©galement Ă©tĂ© visiter un petit temple de quartier Ă  ma demande, manger dans un resto de quartier, et plein de petites choses… Ă  voir en photos !

Ça doit ĂȘtre une chouette ville, mais je n’ai personnellement pas apprĂ©ciĂ©, du fait de la pollution et du tourisme de masse. Encore une fois, je sais que j’en demande beaucoup, mais ce n’est pas ce que je recherche. J’étais bien contente d’en partir aprĂšs 36 heures !!!

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s