Nara, ses biches et ses origamis.

Après Nikko, nous nous dirigeons vers Nara. Il nous faudra prendre 4 trains afin d’y arriver, en 5h. On arrive donc le soir dans un chouette hôtel (nous sommes surprises du standing étant donné le prix très acceptable). Tout les sols sont en tatamis, on retire nos chaussures dans le hall de l’hôte, l’hôtesse nettoie les roues de nos valises, et direction une jolie petite chambre. Nous n’aurons malheureusement pas accès aux bains publics de l’hôtel à cause de nos tatouages.

Le soir, on mange dans un okonomiyaki (ils vous font cuire une espèce de galette avec es ingrédients de votre choix sur une plaque chaude au centre de la table.) Les voisins de table, un monsieur en particulier, étaient d’humeur très joyeuse et nous avons partagé leur saké. Retour en flânant dans une jolie petite rue pas trop fréquentée (Nara compte 365.000 habitants mais reste une petite ville à taille humaine, sans buildings.).

Le lendemain, nous avons une courte journée puisque nous devons repartir autours de 16h30, donc visite express du parc de Nara, où se trouvent les temples que nous voulons voir, et où déambulent librement quelques 1200 cerfs et biches ! (Considéré comme sacré jusqu’à dans les années 20, il a élu domicile dans ce parc où les nombreux touristes viennent les nourrir. Il a été mangé durant la 2nde guerre mondiale, et depuis peu il est chassé/régulé dans certains coins, car il fait du dégât.)

Un guide gouvernemental nous accoste, et finalement nous accompagnera gratuitement toute la journée, avec explications en anglais à la clef ! Il était très sympathique ! Les photos sont un peu en vrac désolée !

On a fini par un petit saut à l’office du tourisme, où il y avait une petite démo d’origami et des essayages de costume, encore une fois gratuite. Nara mise beaucoup sur le tourisme, espérons qu’il sera tout de même régulé.. Je vous en parlerais sur l’article de Kyotô, mais ça ne se passe pas forcément toujours bien pour ces villes traditionnelles et de valeurs qui attirent un peu trop d’en touristes pas toujours très respectueux.

En tous cas, c’était un super moment – encore –

Une réflexion au sujet de « Nara, ses biches et ses origamis. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s